DERNIERES INFOS
TSF vise à pérenniser sa présence auprès des agriculteurs nigériens

 


Système d’information pour la collecte, la réception et le traitement de données des marchés agricoles et de bétail dans les départements de Dakoro, Bermo et Say

 

 

Télécoms Sans Frontières (TSF), en coopération avec Vétérinaires Sans Frontières Belgique (VSF-B), le Système d’Information sur les Marchés de Bétail (SIMB) et le Système d’Information sur les Marchés Agricoles (SIMA), a achevé la phase pilote de son projet de développement rural au Niger, mis en œuvre depuis septembre 2012.

 

TSF a apporté son soutien au développement du secteur agricole et de l’élevage dans les départements de Bermo, Say et Dakoro grâce à la mise en place d’un système novateur de collecte et de diffusion d’informations. 17 enquêteurs, équipés de Smartphones, transmettent en temps réel via le réseau internet mobile des formulaires contenant le prix de produits alimentaires (mil, maïs, riz, arachide, niébé…) de 16 marchés aux SIMA et SIMB, qui, à leur tour, les diffuseront à la population via les radios locales et le centre IT Cup de Dakoro. Pour ce faire, TSF a spécialement développé une application inédite permettant l’envoi des formulaires par SMS via le réseau GSM, lorsque la connexion Internet mobile ne fonctionne pas.

 

Le Niger est un pays principalement rural où l’agriculture représente près de 40% du PIB. L'agriculture est également le secteur économique qui emploie le plus de main d’œuvre (près de 90 % de la population), d’où l’importance de soutenir ce secteur économique majeur.

 

TSF aide au développement rural à travers la mise en œuvre d’un système d’échange d’informations sur les marchés agricoles et de bétail via l’utilisation des Smartphones, tout à fait inédit au Niger.

 

P11505111 (2)


 










 

 

 


  

Zones cibles du projet pilote : Bermo, Say et Dakoro


carteLe centre communautaire créé par TSF à Dakoro en 2007 joue un rôle essentiel dans le processus de traitement des données provenant des deux systèmes d’information des marchés de bétail (SIMB) et agricole (SIMA).

 

Objectifs principaux :

• Lutter contre l’insécurité alimentaire au Niger ;
• Faciliter la prise de décisions et renforcer le pouvoir de négociation des éleveurs et des producteurs locaux ;
• Améliorer l’efficacité des acteurs locaux grâce aux NTIC.

 

Objectifs spécifiques:

• Transférer des informations collectées par Internet mobile ;
• Transférer des informations collectées par SMS en l’absence de réseau internet mobile ;
• Traiter instantanément des informations collectées sur des serveurs virtuels ;
• Diffusion des dernières informations des marchés via les radios locales.

 

Résultats obtenus :

• Taux de réussite global de transmission des informations aux SIM : 87% ;
• Transmission en temps réel réduisant le délai nécessaire à l’envoi et au traitement des informations ;
Formation de l’ensemble des différents acteurs du projet à l'utilisation des Smartphones, au du système de collecte et de traitement des informations ;
Radiodiffusion bihebdomadaire d’informations actualisées en 4 langues locales.


Taux de réussite de l'envoi de formulaires :


tauxdereussite

nigerschemafr












Dernière phase du projet pilote :

Lors de leur dernière visite au Niger en juin 2013, les experts TSF ont installé l’application spécifiquement développée pour permettre l’envoi par SMS des formulaires via les Smartphones en l’absence de connexion internet mobile.

 

TSF a également formé les enquêteurs, les gestionnaires des serveurs du SIMA et du SIMB et les responsables des radios à l’utilisation de ce système novateur. Ce dernier, fonctionnant donc aussi hors connexion internet mobile, permettrait l'extension éventuelle du projet dans les zones couvertes uniquement par le réseau GSM.

 

Perspectives de perennisation du système :

Télécoms Sans Frontières et les différents partenaires du projet ont conduit une réflexion sur les perspectives du système de diffusion d’informations dans le cadre de futures actions d’urgence et de développement au Niger.

 

Suite aux tests effectués par les enquêteurs, l’utilisation des Smartphones a considérablement facilité le travail en milieu rural. Globalement, l’enquête de satisfaction a mis en lumière la pertinence de la création de ce système de diffusion des prix des produits agricoles et du bétail via les radios locales, qui répond à un véritable besoin des populations. 99% des personnes interrogées déclarent trouver les informations diffusées très utiles.

 

1 (1)Les partenaires souhaitent poursuivre et étendre le projet à l’ensemble des prix des produits collectés par les SIM ainsi qu’à d’autres régions du Niger. C’est pourquoi cette dernière mission au Niger a également été l’occasion de présenter le système novateur de TSF pour la diffusion d’informations à différents bailleurs de fonds et ONG intéressés par le projet.

 


Les conditions climatiques instables, la crise économique ainsi que le manque d’infrastructure NTIC affectent lourdement les producteurs agricoles et les éleveurs nigériens. En l’absence de système efficace de transmission d’informations sur les prix des marchés, les producteurs vendent souvent à perte, ce qui aggrave leur situation financière.


Grâce à ce réseau, les enquêteurs collectent des informations sur les prix des denrées et les envoient en temps réel aux gestionnaires du réseau, alors qu’auparavant cette manipulation prenait énormément de temps. En novembre 2012, TSF a distribué aux enquêteurs des Smartphones contenant l’application ODK collect ainsi qu’un formulaire adapté à la collecte d’informations. Ils leur permettent de transmettre des informations économiques et techniques essentielles qui seront ensuite diffusées par les radios locales.

 

Schema

 

Ce système vise à faciliter la prise de décision des producteurs et des éleveurs nigériens pour vendre et acheter leurs biens à un prix mieux adapté aux exigences du marché. La mise en place de réseau de diffusion d’informations permet également de renforcer les capacités des producteurs locaux en les informant de la demande et en augmentant ainsi leur réactivité et leur adaptabilité face aux fluctuations de prix. Cette technologie intégrée dans le mécanisme gouvernemental de collecte d’informations permettra la pérennisation de ce projet. Il s’agit ainsi du premier projet pilote mettant des Smartphones à la disposition des acteurs locaux, ce qui contribue largement à la réduction de la fracture numérique dans le pays.


16

Avec ce projet innovant, TSF étend l’utilisation des NTIC pour prévenir les éventuelles crises alimentaires au Niger. En effet, le suivi régulier des marchés agricoles et de bétail permet aux producteurs et éleveurs locaux de réduire l’impact de l’insécurité alimentaire.

 

1 (3)