DERNIERES INFOS
TSF élargit son programme innovant en télécoms d'urgence à Haïti

 

HAITI – UN PAYS TRES VULNERABLE AUX RISQUES CLIMATIQUES ET METEOROLOGIQUES


Télécoms Sans Frontières s’inscrit dans la stratégie gouvernementale de réduction des risques de catastrophes (RRC) afin d’atténuer la vulnérabilité de la population qui est souvent affectée par des catastrophes dévastatrices.
Haïti est un pays régulièrement frappé par des désastres naturels, dont l'un des plus dévastateurs a été le séisme de 2010. Au-delà de la réponse, la préparation à l’urgence est un composant essentiel. Télécoms Sans Frontières, grâce à son partenaire l’Association Nationale des Scouts d’Haïti (ANSH), renforce le dispositif d’urgence et crée une capacité d’alerte et de réponse nationale. Par la dotation d’équipements de télécommunications d’urgence et la formation à son utilisation, TSF a pour objectif d’accélérer la réponse à l’urgence et ainsi de mieux répondre aux besoins des communautés locales.



En collaboration avec l’Association Nationale des Scouts d’Haïti, TSF s’inscrit durablement dans le dispositif national de réponse à l’urgence.

La localisation des kits de télécoms d'urgence de TSF

Haitidepartementsmapfr

Découvrez la nouvelle vidéo de TSF en Haïti !



Dans le cadre d’un accord de collaboration sur deux ans, TSF a débuté en novembre 2010 un programme de renforcement des capacités, au bénéfice de l’Association Nationale des Scouts d’Haïti (ANSH), dans le domaine des télécommunications d’urgence.


L’Association Nationale des Scouts d’Haïti (ANSH), acteur humanitaire majeur sur l’île, est une association d’éducation et de jeunesse bien implantée dans toutes les régions et couches sociales du pays. Elle compte 45 000 membres. L’association dispose d’une excellente image et d’une forte reconnaissance dans le pays : elle a su réagir rapidement et avec efficacité lors des dernières catastrophes naturelles qui ont frappé le pays, et plus spécialement lors du séisme de janvier 2010.


Ce projet fait suite à de nombreuses missions et évaluations des besoins effectuées sur le terrain par TSF. Depuis 2003, TSF s’est déployé à cinq reprises en Haïti en réponse à des catastrophes naturelles (en 2003, 2004, 2008 ainsi qu’en janvier 2010), auprès de la population affectée en restaurant les liens familiaux et en apportant un soutien en nouvelles technologies à l’ensemble des acteurs de réponse à l’urgence (autorités locales, communauté humanitaire internationale, agences des Nations Unies).


Huit mois après le séisme, en septembre 2010, une équipe de TSF a mené une mission d’évaluation à Port-au-Prince et au Cap Haïtien. Cette mission a montré qu’il y avait des besoins importants en termes de télécommunications d’urgence et qu’il était essentiel de renforcer le système national de réponse à l’urgence. Des milliers de personnes vivent toujours dans des conditions précaires, réfugiées dans des camps de fortune au cœur de la capitale... Même si le tremblement de terre n’a pas affecté les départements du Nord, ceux-ci ont malgré tout subi un impact indirect, subissant les conséquences d’un exode massif et rapide des populations de Port-au-Prince peu après le séisme. Le pays dans son ensemble reste toujours très fragilisé.


Haïti étant très régulièrement menacé par les catastrophes naturelles, cette collaboration s’inscrit dans une stratégie de réponse à l’urgence efficace.  

 

2010 - Prépositionnement de trois kits télécoms d’urgence dans trois villes stratégiques de l’île (Port-au-Prince, les Cayes, Cap Haïtien) + formation

2011 - Don de 10 Isatphones à 10 commissaires départementaux + formation + exercices pratiques sur kits d’urgence.
2012 - Exercices pratiques de tests des équipements avec chacun des départements + intégration au réseau national d’urgence (UNICEF, Croix rouge et Direction de la Protection Civile)



2013 – VERS UNE APPROPRIATION TOTALE DU PROJET PAR L’ANSH


La session de formation effectuée par Télécoms Sans Frontières en mars 2013 s’est déroulée en deux temps, dans l’optique d’une gestion autonome du projet par l’Association Nationale des Scouts d’Haïti.

 

haitiavril1Rappel des acquis aux deux formateurs scouts :


TSF a tout d’abord organisé une remise à niveau technique avec les deux scouts responsables du suivi du projet afin qu’ils deviennent à leur tour formateurs. Ont été abordés les thèmes des équipements satellites et TIC, Isatphone Pro, Bgan, GPS, de l’administration de réseaux utilisant un routeur wifi ainsi que de la gestion et la création d´un système de messagerie automatique via FrontlineSMS.

 


Formation des Commissaires départementaux et opérateurs :


Chaque Commissaire départemental est le responsable administratif du matériel. Il s’assure de la bonne gestion du matériel et envoie des rapports réguliers au bureau central de l’ANSH. Compte tenu des nombreux déplacements inhérents à la fonction de Commissaire départemental, TSF a décidé de former en prime deux opérateurs par département. Ceux-ci sont en charge des tests techniques et de l’entretien du matériel, et garantissent son bon fonctionnement en cas d’urgence.

 

Les 40 Commissaires et opérateurs ont ainsi participé à la formation en télécommunications d’urgence dispensée par les deux scouts formateurs, sous la supervision de TSF, qui a répondu à certaines questions techniques et a veillé au bon déroulement des exercices. Chacun des participants a eu l´occasion d´utiliser le matériel.

 

haitiavril3

haitiavril2



 














RECOMMANDATIONS ET PROCHAINES ETAPES


Afin d’assurer une réponse efficace sur l’ensemble du pays, TSF va instaurer des sessions régulières d’exercices pratiques pour les scouts dans les départements non équipés de kit. De même, pour assurer une coordination optimale de tous les acteurs de l’urgence en cas de crise, l’ANSH va mener auprès des organismes de secours une large campagne d’information sur le projet et la mise à disposition de moyens télécoms en cas d´urgence.


La formation des Commissaires départementaux par deux de leurs membres témoigne de l’investissement croissant de l’ANSH dans le projet. Un exercice de simulation d’une catastrophe naturelle a rassemblé pour la toute première fois les 40 scouts nouvellement formés et certains représentants de la direction de l’ANSH. A la suite de cet exercice, le rôle de chacun a été clairement défini et les procédures à suivre concernant le matériel ont été confirmées. 

 

 

Un transfert de compétences en télécommunications d’urgence pour une meilleure réponse locale

 

IMG 1221accueilEn consultation avec l’ANSH, trois kits de télécommunications d’urgence, composés d’équipements satellitaires et informatiques, ont également été pré-positionnés dans les villes stratégiques de l’île (Port-au-Prince, les Cayes, Cap Haïtien) en 2010.


Des membres de l’ANSH des trois régions (Port-au-Prince, les Cayes, Cap Haïtien) ont été identifiés et ont acquis les compétences indispensables au déploiement d’urgence et à l’utilisation d’équipements télécoms. Ils ont participé à des sessions théoriques et pratiques, ainsi qu’à un exercice de simulation, sur l’installation, l’utilisation et la maintenance des équipements télécoms et informatiques d’urgence. Au-delà de la mise à disposition des kits de télécommunications d’urgence, TSF a dispensé des formations auprès des structures régionales de l’ANSH.

 

TSF-Haiti-November-2010-4TSF-Haiti-November-2010-8

 

 

 





 

 

 

 

 

 

 

 

 Responsables de ces kits, les scouts sont capables d’installer, sur tout terrain d’urgence et n'importe où sur l'île, des connexions Internet et téléphoniques stables et rapides. Ces connexions seront mises à disposition des organismes nationaux et internationaux de réponse aux désastres et notamment, de la Protection civile haïtienne. L’objectif principal est de participer au développement du dispositif d’urgence national afin d’intervenir avec efficacité sur l’ensemble du pays, auprès des victimes de catastrophes naturelles.

 

Depuis le début de la collaboration, les Scouts d’Haïti opèrent régulièrement des exercices de simulation sur chacun des trois sites pour contrôler le matériel et les connaissances techniques.

 

Le programme s’est poursuivi en 2011. Tout au long de l’année, depuis le siège international et la base régionale Amériques, TSF a continué à fournir des réponses et des conseils techniques au personnel de l’ANSH. Puis en août puis en octobre 2011, TSF a effectué deux missions en Haïti pour appuyer le renforcement des capacités de l’ANSH par la donation de nouveaux équipements et la conduite de nouvelles sessions de formation, et échanger avec les équipes sur leurs compétences et le matériel.


Notre vidéo sur les kits de télécoms d'urgence utilisés en Haïti

 

website9

Extension des communications satellitaires à l’ensemble du territoire


En octobre 2011, suite au succès de cette collaboration, TSF a confié à 12 Commissaires départementaux scouts et au Commissaire général un téléphone satellitaire. Le Commissaire départemental est le plus haut responsable scout à l’échelle d’un département : une personne de confiance élue par les membres au niveau local. Le Commissaire départemental aura la possibilité de diffuser un ordre national ou départemental en cas de crise pour mobiliser les secours sur la zone affectée. Ainsi, toutes les régions de l’île seront connectées et donneront l’alerte, lors de prochaines catastrophes, au dispositif national d’urgence.

website5


Communiquer par SMS en situation d'urgence


TSF a également mis en place en 2011 un système d’envoi massif de SMS au sein de la base centrale de l’ANSH pour permettre une meilleure coordination de ses groupes scouts dans son ensemble et, de ce fait, apporter une aide directe aux efforts d'urgence (déblaiement, protection des tentes, sécurité des routes). Les SMS sont notamment un moyen rapide pour le siège national de collecter des données auprès de différents responsable repartis sur le territoire (niveaux d’alerte, nombre de scouts mobilisés ou disponibles, actions entreprises, besoins).


Même s’il est difficile de prévenir les risques, la préparation et l’investissement dans des mécanismes de réponse efficace aux niveaux régional et national limitent l’impact des catastrophes humanitaires. Haïti étant régulièrement menacé par des catastrophes naturelles, la collaboration entre TSF et l’ANSH s’inscrit dans une stratégie de réponse à l’urgence rapide et coordonnée.