DERNIERES INFOS
Centre télécom communautaire au Nicaragua : connecter les communautés indigènes

Promouvoir l’apprentissage de l’informatique dans la zone de Telpaneca


En coopération avec le PIT (l’association du Peuple Indigène de Telpaneca) et suivant les différents besoins identifiés au préalable, deux nouveaux programmes de formation en informatique ont été mis en place au centre télécom communautaire de Telpaneca, à compter du 13 avril 2012.


Telpaneca est une municipalité qui occupe la neuvième place départementale concernant l’accès aux études et la 124ème place au classement national. A Telpaneca, seul 59% des jeunes fréquentent régulièrement les cours.

 

coursinfotypebenfrfev13

 

   - Formation informatique auprès des coopératives agricoles aux alentours de Telpaneca

Objectifs : renforcer les compétences en informatique et en gestion des coopératives de la région.
24 employés des coopératives agricoles se rendent une fois par semaine au centre télécom pour y suivre une formation en informatique dispensée par le gestionnaire du centre. Les bénéficiaires ont accès à tous les équipements du centre communautaire.

 

   - Formation informatique gratuite auprès des élèves des écoles de Telpaneca
Objectifs : favoriser l’accès à l’information sur Internet pour le jeune public.
En coopération avec le PIT et la délégation du Ministère de l’éducation, TSF a mis en place deux cycles de trois mois de formations gratuites en informatique auprès de 60 élèves d’écoles primaires de Telpaneca. L’objectif premier est de diffuser auprès du jeune public les informations nécessaires pour la poursuite d’études ou l’obtention de bourses.

 

Grâce à ce nouveau programme de formation, TSF s’engage à œuvrer pour l’augmentation du taux d’alphabétisation dans la région de Telpaneca.

 

 

IMG 0048

Le télécentre de Telpaneca : connecte les peuples indigènes depuis 2008


Les ONG partenaires travaillant localement au bénéfice direct des populations sont des facilitateurs locaux qui bénéficient également des connexions installées par TSF. Ces connexions leur permettent de mener  plus efficacement leurs projets de développement avec les associations locales. L’objectif est qu’au terme de deux ans de fonctionnement TSF se désengage des projets pour laisser la place au partenaire local. Dans la pratique, cependant, TSF continue de suivre les centres, accompagnant leur gestion et fournissant un soutien technique essentiel au personnel sur le terrain.


Après l’installation du premier centre télécom communautaire à Dakoro (Niger) en 2007, TSF et  IT CUP ont inauguré un deuxième centre à Telpaneca, le 4 février 2008, en collaboration avec l’association pour le Peuple Indigène de Telpaneca (PIT). Depuis janvier 2011, le centre télécom communautaire est géré de façon autonome par le PIT. Cependant TSF continue à suivre son évolution et à apporter ses conseils dans la gestion du centre.

 

DSC00023

Du 27 au 31 octobre 2011, une équipe de TSF s’est rendue à Telpaneca pour mettre à disposition du centre télécom communautaire de nouveaux équipements informatiques. Au cours de cette mission, TSF a également réparé et formaté les ordinateurs, installé des logiciels, dispensé des conseils techniques à l’administrateur du centre et installé un nouveau générateur de courant, une imprimante et une photocopieuse. Par ailleurs, les spécialistes TSF ont conduit des sessions de formation TIC, adaptées aux besoins des différents bénéficiaires.

 

DSC00105 - copia

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La création du centre s'inscrit dans le cadre de la politique nationale de désenclavement et de développement local. La maîtrise des technologies de l’information et de la communication est un facteur essentiel pour le développement de la région. Le centre soutient grandement la communauté locale et les différents projets de développement menés par les associations locales. La mise en place de services concrets dédiés à ceux dans le besoin renforce l’économie locale, permet la rupture de l’isolement communautaire et améliore les conditions de vie locales. Le Centre de Santé et la Croix Rouge nicaraguayenne font partie des utilisateurs du centre télécom.

 

Créée en 1622, l’association du Peuple Indigène de Telpaneca (PIT) aide au développement humain, social et économique de tous les indigènes à travers la création d’opportunités productives. Son objectif est d’enrayer l’extrême pauvreté qui perdure au sein de la communauté.

 

Depuis l’accès à la connexion Wifi, le PIT observe une fluidité des échanges entre les services et avec les partenaires (bailleurs de fonds, fondations, autorités…). De plus, Internet permet au PIT d’avoir une meilleure visibilité sur les droits des indigènes et les différents acteurs dans le monde. L’association est entrée en contact avec des organisations indigènes du Guatemala, du Salvador et de Panama.  Elle a pu également obtenir une subvention et un droit de participation aux formations sur les droits des indigènes par le Ministère espagnol des Affaires Etrangères et de Coopération.

 

A la suite des  formations en informatique reçues au sein du centre IT CUP,  le PIT a créé de nouveaux outils de communication : site Internet (www.telpanecaindigena.org), bulletin d’information mensuel, et a mis en place  de nouveaux outils d’aide à la gestion avec Excel.

 

Découvrez le projet de TSF à Telpaneca ICI

 

Telpaneca, territoire du peuple indigène

 

Telpenaca, 4ème ville la plus pauvre du pays, rassemble 19 000 habitants qui vivent au cœur des territoires indigènes au nord du Nicaragua, région très vulnérable aux inondations. Son économie repose essentiellement sur la production de café et de banane. Le centre télécom communautaire joue un rôle majeur dans cette ville très pauvre et très isolée. Elle est désormais connectée avec le reste du monde. Grâce aux services de télécommunications mis en place, les conditions de vie de la communauté se sont améliorées.

 

Avant l’installation du centre, le premier point d’accès à Internet était Isteli, à deux heures de route de Telpaneca

 

Services mis en place et répartition de l'utilisation de ces services par les bénéficiaires

 

 

 

DSC00088Le centre télécom possède 9 ordinateurs et offre des services divers à la communauté indigène (Internet, traitement de texte, impressions/scanner, photographie, reliure de documents, services de téléphonie à moindre coût au niveau national et international, classes informatiques adaptées au profil des bénéficiaires). 

 

Le centre est doté d’une connexion Wifi partagée, afin d’augmenter la couverture et permettre ainsi à un maximum d’utilisateurs de bénéficier des connexions. Des points d’accès Wifi ont été créés pour le PIT et la mairie de Telpaneca qui se sont engagés dans l’opération.

 

 

 DSC00102DSC00110

 

Objectifs


- Améliorer les conditions de travail du PIT et des acteurs locaux
- Soutenir les agriculteurs
- Renforcer les liens avec les communautés indigènes du monde
- Augmenter les chances des étudiants de poursuivre leurs études et d’entrer dans la vie active

 

Statistiques de fréquentation et témoignages

 

Chaque mois, les coordinateurs locaux des centres envoient des rapports contenant les données nécessaires à l’évaluation et au suivi des centres, et aux analyses statistiques. Ces rapports mettent en avant un certain nombre d'indicateurs quantitatifs : le nombre d’organisations utilisant les connexions, le nombre d’utilisateurs individuels, la répartition des utilisateurs (pourcentages d’étudiants, d’enseignants, d’autorités locales et d’institutions, d’ONG, d’acteurs du domaine agricole, d’entrepreneurs, etc.), catchment ONG, et le nombre de bénéficiaires des sessions de formation TIC. D’autre part, des témoignages sont récoltés tous les mois de la part des bénéficiaires des connexions. Depuis la création du premier centre communautaire en mars 2007, nous avons récolté, assemblé, et analysé beaucoup d’informations sur l’activité des centres, afin de fournir aux communautés des services totalement adaptés à leurs besoins.

 

Exterieur-telecentre

ITCUP1.redimensionado

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le centre enregistre environ 80 utlisateurs par mois en moyenne. Ce sont des :

                                                                                                                          

     

 

- Etudiants : école primaire, lycée, université 


- Professeurs


- Institutions/Autorités locales : Mairie, Police Nationale,

Ministère de la Santé (MINSA), Ministère de l’Education

(MINED), Croix Rouge, Programme de Protection de

l’Enfance (PAININ), Fond Social Economique et Rural (FISE),

MI FAMILIA, MAGFOR, INTA, Association de la Résistance

Nicaraguayenne (ARDN), Disco Movil Local, FAMISALUD, 

AVON, ANDEN, Iglesia de Cristo


- Acteurs du secteur agricole : Coopérative UCCPCO,

Union Nationale pour l’Agriculture (UNAG SEGOVIA),

CPC, Coopérative des Producteurs du Café Bio (CPCO),

Bono Productivo

                          

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                         

Ils témoignent...


 

Eliana, 20 ans, étudiante:

"J’étais très intéressée par les cours car étant donné que je veux travailler dans l’administration des entreprises, j’ai besoin de savoir utiliser un ordinateur. Avant je n’avais aucune connaissance en informatique, mais maintenant je peux utiliser le logiciel de traitement de texte."

 

Jesus Seron, 33 ans, agriculteur qui a participé aux cours:

"Dès que j’ai entendu parler des cours, j’ai voulu y participer, car je trouve qu’il est important de savoir utiliser un ordinateur et avant, je n’avais jamais eu l’occasion d’en utiliser un. J’ai appris à utiliser le clavier, naviguer sur Internet et maîtriser les logiciels Windows. Depuis j’utilise un peu Word pour le travail lorsque je suis à la coopérative."

 

Hugo Zelaya, 38 ans, Inta (société de soutien technique pour les agriculteurs):
"Cela fait deux mois que je viens au centre, environ 5 jours par semaine, essentiellement pour le travail afin de répondre à mes mails, et rechercher des informations. J’ai Internet à la maison, mais je préfère venir au centre car c’est plus près de mon travail et en plus la connexion est plus rapide."


José Benito Bacilio Perez, Président du Conseil d’Administration du PIT

«Internet nous permet de communiquer plus efficacement avec nos partenaires (institutions, ONG nationales et internationales…) et de mettre en place nos programmes.»

 

José Etrain Gonzalez Muñoz, trésorier du conseil exécutif du PIT à Telpaneca

«Les autres pays peuvent se rendre compte du développement de notre territoire, des progrès réalisés par notre organisation, et nous pouvons ainsi continuer la gestion de nos projets. De plus, le télécentre permet de réaliser tout type de recherche et peut être utilisé par la mairie ou la Croix Rouge.»


Un agriculteur de Telpaneca

«Les agriculteurs ont besoin d’Internet pour connaître le cours des denrées sur le marché mondial ainsi que les circuits de distribution afin de pouvoir négocier au meilleur prix, exporter et se développer.»


Wilber Mejia Gutiérrez, Médecin général du Ministère de la santé

«La médecine est une science en constance évolution. Nous travaillons à partir de statistiques. Internet nous permet d’avoir accès à ce savoir de manière continue. Nous avons accès aux nouvelles lois pharmaceutiques, nous pouvons participer à la recherche épidémiologique et suivre les informations techniques au niveau national et mondial.»


Un employé de la mairie de Telpaneca

«Avant il fallait envoyer nos rapports par courrier au gouvernement central de Managua, aujourd’hui nous pouvons le faire d’un simple clic.»


Silva Salmeron Francis del Socorro, Comptable

«Je travaille dans la fonction publique. Internet me permet de correspondre avec des institutions extérieures à Telpaneca. J’utilise également Internet pour des recherches personnelles et pour aider ma fille dans ses devoirs.»