DERNIERES INFOS
Fin de la mission d’urgence au Guatemala

 

 

[TSF] Mission au Guatemala (5)Le 9 novembre 2012, une équipe d’urgence de Télécoms Sans Frontières s'est déployée dans le département de San Marcos au Guatemala, le plus affecté par le séisme de magnitude 7.5 qui a frappé la côte pacifique du pays.


Les experts TSF se sont coordonné avec ROLAC (Regional Office for Latin America and the Caribbean) et REDLAC (Risk, Emergency, and Disaster Task Force Inter-Agency Workgroup for Latin America & The Caribbean) pour être rapidement opérationnels dans la zone affectée.


Dans les départements les plus touchés de San Marcos et Quetzaltenango, le président guatémaltèque Otto Perez Molina a déploré 50 décès, 15 personnes sous les décombres et plus de 100 disparus. Les télécommunications ont été interrompues, de nombreuses routes ont été coupées, et 73 000 foyers ont été privés d’électricité, soit la quasi-totalité du département de San Marcos.


Le séisme a été ressenti jusque dans la capitale du pays, mais aussi au Mexique et au Salvador (aucun dégât majeur ni aucune victime ne sont à déplorer dans ces deux pays).

 

L’équipe d’urgence de TSF a travaillé avec la Coordination Nationale guatémaltèque pour la Réduction des Désastres (CONRED) et a apporté un soutien technique essentiel. Cette collaboration lui a permis d’accéder aux zones sinistrées dès son arrivée et d’avoir une vision globale de la situation terrain. 

 

[TSF] Mission au Guatemala (2)San Marcos CONREDTSF 10-11-12-San Marcos COE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


[TSF] Mission au Guatemala (4)[TSF] Mission au Guatemala (6)

Au-delà de l’appui à la CONRED, les experts TSF ont offert des appels nationaux et internationaux dans les 7 camps de réfugiés du département de San Marcos.

 

Témoignage de María Margarita, réfugiée à la paroisse de San Pedro :

« Grâce à TSF j’ai pu informer mon frère qui habite aux Etats-Unis de ma situation. Je lui ai dit que ma maison s’était effondrée, brisant les jambes de mon fils et de ma belle-fille, mais que nous étions en vie. Je remercie beaucoup TSF car je ne savais pas comment contacter mon frère. »



Le mécanisme de réponse guatémaltèque est bien organisé, les trois opérateurs télécoms du Guatemala (Tigo, Claro et Movistar) ont rétabli leur réseau en renforçant leurs systèmes grâce à des générateurs, et deux jours après le tremblement de terre, l’électricité était rétablie à 80% dans les municipalités affectées.

 

La région étant dans une phase de réhabilitation, l’équipe de TSF a quitté le Guatemala le 12 novembre 2012.

 

guatemala