DERNIERES INFOS
TSF et la Commission Européenne aux Philippines

1 mois de présence, 5 100 familles aidées, plus de 30 ONG soutenues, le 1er Cyber Centre d'urgence mis en place

 

 

Découvrez le réportage diffusé sur les actions de TSF aux Philippines lors du Typhon Haiyan:

 

 

 

 

Où?
Philippines (voir la carte ci-dessous)

 

Quand?
7 novembre 2013 – déploiement de Télécoms Sans Frontières
8 novembre 2013 – arrivée du typhon

8 décembre - fin de la mission de TSF

 

Quoi?
Typhon Haiyan (connu localement comme Yolanda) - typhon de catégorie 5 avec des vents allant jusqu'à 300 km / h. Il est prévu pour être le plus fort cyclone tropical enregistré dans l'histoire à toucher la terre.

 

Pourquoi?
photo13-11L'impact de Haiyan a été comparé à celui de Mike – typhon de catégorie 5 qui a frappé les Philippines en 1990 causant plus de 500 morts et détruisant près de 250.000 foyers. La catastrophe a fait appel à une aide humanitaire importante en raison des 4,1 millions de personnes qu’elle pourrait potentiellement affecter dans les zones de Visayas et Leyte. C'est pour cette raison que l’équipe de Télécoms Sans Frontières basée à Bangkok ainsi qu’un groupe d’experts de son siège international en Europe, sont partis pour les Philippines hier le 07/11 avant l’arrivée du typhon. Haiyan risque de détruire davantage certaines régions des Philippines qui ont déjà été touchées par les deux typhons et le tremblement de terre que le pays a subis au cours des dernières semaines. Les routes et les infrastructures sont toujours endommagées et le risque de nouveaux glissements de terrain reste important.


Télécoms Sans Frontières fournit le soutien immédiat essentiel aux centaines de milliers de personnes touchées ainsi qu’aux nombreux organismes d'aide humanitaire sur le terrain. Les renforts envoyés du siège international de TSF vont permettre à des centaines de milliers de personnes d’effectuer des appels à leurs familles pour les informer de leur situation et dans de nombreux cas, les rassurer qu'ils sont en vie. Grâce à son partenariat avec l'UNDAC (l'équipe des Nations Unies chargée de l'évaluation et de la coordination en cas de catastrophe) TSF est l'un des premiers intervenants sur le terrain, permettant la mise en œuvre des évaluations télécom ainsi que l'installation immédiate de centres télécoms pour générer un hub de coordination au service des autres ONG présentes dans les zones sinistrées.

 

Étant parmi les premières organisations sur le terrain, Télécoms Sans Frontières a pu préinstaller trois centres telecom grâce au soutien de la Commission Européenne Aide Humanitaire et Protection civile (ECHO) pour la coordination humanitaire avant l’influx des autres organisations de secours. La ville de Tacloban a été identifiée comme la zone la plus touchée et selon le directeur d’UNDAC, Sebastian Rhodes Stampa, la destruction est « massive et inédite ». TSF a déjà mis en œuvre trois connexions satellitaires qui fournissent un accès Internet à ses trois centres télécom – le premier, au bénéfice du NDRRMC (National Disaster Risk Reduction and Management Council) et le Ministère de Télécommunication, le second, utilisé par les agences des Nations Unies, OCHA, PAM et UNDAC, et le troisième prévu pour toutes les autres organisations humanitaires présentes sur le terrain. Ces centres mis en place par TSF sont primordiaux à toute opération humanitaire. Toutes les ONG sur place ont donc accès à un centre de coordination depuis lequel elles peuvent envoyer et recevoir toute information concernant leurs opérations, leur permettant de travailler de manière la plus efficace possible auprès des millions de personnes sinistrées par cette catastrophe dévastatrice.

 

 

En collaboration avec l’opérateur local, SMART, TSF a pu mener des évaluations de la situation télécom, et selon l’opérateur, il se pourrait que leur réseau mobile ne soit pas entièrement rétabli avant 2 mois.

 

Helipad Tacloban (Small)

11/11/2013

 

Les conditions sécuritaires à travers les Philippines se sont dégradées dramatiquement. Le besoin critique d’accès à l’eau et à la nourriture a poussé les habitants désespérés à piller les magasins et les supermarchés locaux, notamment dans la ville de Tacloban – la plus affectée par Haiyan. Télécoms Sans Frontières a fourni aux Ministres de l’intérieur deux téléphones satellitaires afin d’améliorer les capacités de communication au sein du gouvernement philippin et au-delà. Le Ministère de la santé a posé une demande officielle auprès de TSF pour que l’organisation fournisse une connexion internet dans l’hôpital de Tacloban en raison du besoin vital de soins médicaux. La connexion internet satellitaire qui sera mise en place par TSF permettra aux médecins de se coordonner avec les équipes de secours à l’échelle nationale afin d’apporter une meilleure aide médicale aux victimes de Haiyan.

 

Dans le cadre de la mission aux Philippines Télécoms Sans Frontières continue son soutien aux agences des Nations UniesOCHA et UNDAC, en fournissant une connexion internet satellitaire afin de coordonner les évaluations terrainDeux équipes de TSF se sont déployées sur les Îles de Busuanga et Panai pour apporter une aide à la fois technique et matérielle aux équipes d’évaluation de l’ONU à travers la mise à disposition d’équipements et de téléphones satellitaires. Des évaluations seront conduites dans différents hôpitaux ainsi qu’au sein d’un centre d’évacuation de fortune installé dans une base militaire.

 

hco19-1113.11

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les opérateurs locaux, SMART et Globe Telecom ont réussi à restauré une partie de leurs réseaux GSM dans certaines zones de la ville de Tacloban et Roxas. En attendant que les réseaux soient de nouveau entièrement fonctionnels, TSF, en collaboration avec SMART, continuera à effectuer des opérations de téléphonie humanitaire permettant aux populations sinistrées de se remettre en contact avec leur famille.

 

04/12/2013 

 

Depuis le 7 novembre 2013, Télécoms Sans Frontières et la Commission Européenne Aide Humanitaire et Protection Civile (ECHO) apportent leur soutien aux victimes du typhon Haiyan ainsi qu’aux organisations sur place.

 

Bilan de la mission de TSF et ECHO au 4 décembre 2013:

· 1 mois de présence

· Plus de 30 organisations aidées

· 10 connexions offertes aux municipalités les plus affectées

· Opération de téléphonies humanitaires dans 17 villes

· 5 100 familles aidées

· 12 000 minutes de communications offertes aux victimes

· 1 Cyber centre innovant

 

Retour sur ces chiffres :

Plus de trois semaines après le passage du Typhon Haiyan, les équipes de Télécoms Sans Frontières poursuivent leur soutien auprès des organisations et des populations affectées. Sur place, la situation s’est améliorée mais les zones côtières sont toujours privées de moyens de communications et d’électricité, notamment dans la province d’Eastern Samar.

Arrivées depuis le 7 novembre, les équipes de TSF ont ainsi été sur place avant même l’arrivée du typhon (8 novembre) et ont été opérationnelles immédiatement.

 

TSF, grâce au soutien d'ECHO, a mis en place plusieurs centres télécoms en appui à la coordination nationale et internationale dans les zones les plus touchées par le typhon, ainsi qu’une connexion à l’hôpital de Tacloban en raison du besoin vital de soins médicaux.
Depuis son déploiement, TSF a donc apporté son aide à plus de 30 organisations nationales et internationales (UNDAC, NDRRMC, OCHA, ECHO, ACF, ACTED, UNICEF, Save The Children…)

 

En accord avec la NDRRMC, TSF a également installé dix connexions dans les dix municipalités de la région d’Eastern Samar qui est toujours privée de réseaux téléphoniques.

 

Parallèlement, TSF continue les opérations de téléphonie humanitaire dans 17 villes, en se concentrant dans les zones les plus touchées.

 

junel

 

Le récit de Junel…


Junel, un petit garçon de 7 ans, a apporté aux équipes de TSF un numéro de téléphone inscrit sur un bout de papier. C’était le numéro de son père, qui travaille à Manille. Sa mère, quant à elle, travaille dans une autre ville des Philippines. Quand le typhon a coupé les télécommunications, ils n’avaient plus aucun moyen de rentrer en contact.Grâce à TSF, le petit garçon et son père, qui se croyaient chacun de leur coté morts, ont pu enfin se parler pour la première fois depuis un mois.

 

 

 

 

 

Depuis le déploiement de TSF, ce sont plus de 5100 familles affectées par le typhon qui ont pu bénéficier d’appels prioritaires gratuits pour informer leurs proches de leur situation et de leurs besoins. Dans les jours à venir, TSF prévoit de continuer ses opérations dans les municipalités qui sont toujours privées de couverture réseau.

 

carte hco

Villes où ont été effectuées les Opérations de téléphonie humanitaire par TSF

 

Depuis le 30 novembre, TSF a souhaité répondre aux besoins de la population affectée en ouvrant le tout premier Cyber Centre d’Urgence dans la ville de Guiuan. De nos jours, le besoin de s’informer via les réseaux sociaux et sites d’actualités étant devenu incontournable, le Cyber Centre représente donc un point d’ouverture sur le monde primordial dans un contexte de catastrophe aussi désastreuse. Comptant en moyenne 80 utilisateurs par jour depuis son ouverture, le centre fournit un accès Internet gratuit grâce à une connexion satellitaire haut débit. Dix utilisateurs peuvent se connecter simultanément et avoir ainsi accès à tous les moyens de communication et d’information qu’offre Internet : sites d’actualités, boîtes mails, réseaux sociaux, appels téléphoniques via Internet… Grâce à ce Cyber Centre novateur, TSF offre donc la possibilité aux usagers de rester connectés avec le monde extérieur et de communiquer avec leurs proches.

 

La mission de TSF s'est terminée le 08 décembre 2013.