DERNIERES INFOS
TSF connecte les municipalités les plus touchées des Philippines

 

TSF PRÉPOSITIONNÉ AUX PHILIPPINES

 

Suite aux prévisions du super typhon Hagupit, TSF a déployé dimanche 7 décembre une équipe de son Bureau Régional Asie et Pacifique et du siège de Pau à Manille (capitale des Philippines).

 

Avec des rafales de vents allant jusqu’à 190km/h, Hagupit (appelé localement Ruby) se déplace lentement à travers le pays, laissant sur son passage des inondations, glissements de terrains et détruisant des centaines de maisons, laissant des familles entières démunies dans les provinces de Samar et Mabaste.

 

UNE ORGANISATION VITALE POUR L’AIDE HUMANITAIRE

 

Depuis son arrivée, TSF a collecté et partagé des informations vitales sur les zones affectées avec l’équipe UNDAC (équipe des Nations Unies chargée de l'évaluation et de la coordination en cas de catastrophe). TSF se prépare à fournir des communications satellite en soutien aux équipes d’évaluation UNDAC pour leurs évaluations terrain. Ces communications permettent une meilleure coordination et une optimisation des informations partagées entre les équipes sur le terrain, les bureaux régionaux et les agences des Nations Unies.


20141208 093841 resized

Aux cotés de nombreuses ONG internationales, TSF travaille avec le HCT des Philippines (Humanitarian Country Team – Equipe Humanitaire Pays) afin de définir les zones nécessitant une aide humanitaire.

 

L’opérateur local SMART travaille également en collaboration avec TSF sur l’identification des infrastructures de télécommunications les plus endommagées par Hagupit.

 


TSF et les Nations Unies au meeting de coordination du centre de crise à Manille

 


TSF connecte les municipalités les plus touchées des Philippines

 

TSF connecte les villes d’Oras, de Borongan et de Dolores.


La province du Samar Oriental a été vastement détruite après le passage du Typhon Hagupit. Pour venir en aide à la population locale, les équipes TSF ont connecté dans cette zone les 3 municipalités les plus isolées.

 

20141213 103007

 

Suite à de nombreuses évaluations dans les villes situées entre Borogan et Artechi (Samar Oriental), TSF confirme que le réseau mobile local est de nouveau opérationnel. Cependant l'accès aux connexions internet reste problématique: ce manque de connexion empêche les municipalités de coordonner leurs actions au bénéfice des familles vivant dans ces zones isolées.

 

Suite à cette évaluation, TSF a positionné des connexions satellite mobiles au sein de la mairie et de l'hôpital de Dolores ainsi que dans les municipalités d'Oras et de Borongan. Dolores et Oras font partie des villes qui ont été les premières a avoir été touchées par le Typhon Hagupit. Ce sont donc respectivement 46 000 et 38 130 personnes qui ont été affectées par le Typhon.

 

"Votre connexion est vitale pour nous: elle nous permet d'envoyer et de recevoir des rapports d'évaluation concernant les dégâts aux autre municipalités ainsi qu'aux ONG comme la votre. Il est très important pour nous de savoir exactement où les sont populations qui ont besoin d'assistance. Votre bonté et votre grande aide nous permettent de porter assistance aux populations dans le besoin". Le Maire de Dolores

 

10859468 10154949648380451 2036268515 n 2  P1010343 (Medium) 1

Les ONG qui utilisent les locaux municipaux comme bureaux terrains bénéficient également de ces connexions. 18 ONG sont actuellement présentes à Dolores, notamment World Visions, Save The Children et Islamic Relief. Grâce à TSF, ces organisations disposent donc d'un centre de coordination, d'où elles peuvent partager des rapports avec leurs sièges et leurs équipes sur le terrain.

 

TSF a également mis en place une connexion satellite fixe dans les bureaux de l'organisation PLAN Philippines. Depuis le typhon Haiyan en 2013, PLAN dispose d'un centre permanent à Borongan dont le but est de reconstruire pas à pas les vies des victimes des catastrophes qui frappent régulièrement cette province. La communication est vitale pour mener à bien ces actions.

 

Une communication efficace lors de crises humanitaires est primordiale. Dans les prochains jours, TSF va poursuivre ses évaluations dans les autres villes de la province du Samar Oriental et contribuera ainsi à l'aide humanitaire pour les centaines de milliers de victimes dont les vies sont rythmées par les catastrophes naturelles.


Accès internet pour les populations isolées


Depuis le passage d’Hagupit, les habitants de Dolores n’ont eu aucun moyen de contacter leurs proches situés dans la région du Samar Oriental. Pour répondre à ce besoin, TSF a mis en place un Centre Internet de Communication Humanitaire : fournissant une connexion gratuite Haut-débit sur tablettes, le centre offre aux populations un accès à Facebook, aux mails et aux sites d’informations, leur permettant ainsi de rester informés sur les dégâts du Typhon et sur le monde extérieur.

 

P1010362       PC150421

 

Grâce à TSF, de nombreux bénéficiaires ont pu contacter leurs proches pour la première fois depuis le passage du typhon.