DERNIERES INFOS
2009-2012 La technologie mobile au service de la santé au Nicaragua

 

 

TSF reinforces the capacities of SILAIS Matagalpa (4)

Dans le domaine médical, les télécommunications sont d’une importance capitale, non seulement pour le suivi épidémiologique, mais également pour une gestion plus globale de la santé publique. C’est ainsi que Télécoms Sans Frontières et l’ONG PATH ont collaboré pour créer un système de diffusion d’information qui permette au SILAIS de Matagalpa d’obtenir des données sanitaires nécessaires à la prévention de la pneumonie.


L’objectif de ce projet est le développement et la mise en place d’un système d’échange de SMS en temps réel via le logiciel FrontlineSMS pour une approche plus complète de la prévention, du diagnostic et du traitement de la pneumonie chez les enfants de moins de cinq, dans le département de Matagalpa.

 

 

Découvrez l'action de TSF à Matagalpa, Nicaragua ici.

  


 

Les technologies mobiles au service de la santé au Nicaragua

Solutions SMS, collecte et diffusion d’information, etc.

 

En 2009, TSF a mis en place un système de suivi épidémiologique pour le Ministère de la santé au Nicaragua (MINSA), en utilisant la technologie GSM pour lutter contre l’épidémie de dengue à Managua. Aujourd’hui, TSF travaille toujours aux côtés du Système de Services de Santé Intégral (SILAIS) dans la capitale, et soutient également le MINSA dans la réduction des taux de mortalité maternelle et le renforcement du suivi épidémiologique dans la région de Jinotega. De grandes avancées sont déjà observables pour la coordination médicale. TSF espère ainsi pouvoir étendre ce système à d’autres régions dans le pays. 

 

Le système de communication utilisé par TSF utilise un ordinateur et une carte GSM créant un serveur central pour les communications installé aux SILAIS (Technologie FrontlineSMS). Une fois installé, le programme permet d’échanger des messages entre plusieurs interlocuteurs via téléphones portables. Équipée d’un mobile par TSF, chaque institution de santé peut envoyer toutes sortes d’informations par SMS, à l’aide d’un formulaire pré-rempli.

 

Depuis le début du programme de collaboration avec le MINSA, TSF assure un suivi du projet et accompagne les unités et centres de santé du SILAIS pour une appropriation et une maîtrise totale du nouveau système : organisation de sessions de formation aux TIC pour l’utilisation du système et de logiciels comme ACCESS ou Google Earth, création de nouveaux formulaires, mises à jour et révisions du système régulières, en consultation avec le Ministère de la santé, etc.

 


À Managua, des SMS pour le suivi de la dengue, des maladies, des femmes enceintes, et des absences aux rendez-vous médicaux


tsf_lutte_nicaraguaFort d’un premier projet concluant lors de la crise de la dengue en 2009, le SILAIS et Télécoms sans Frontières ont renouvelé leur collaboration pour un suivi épidémiologique généralisé dans la capitale. Ce projet de veille et de partage de l’information est indispensable dans cette ville, comptant  plus d’un quart de la population du pays. Ainsi, en 2011, TSF a mis en place un système de santé mobile permettant de relier le SILAIS de Managua, 15 unités de santé et 5 hôpitaux publics, pour communiquer leurs données médicales. Ce système est notamment utile pour faire face aux épidémies récurrentes dans la zone, aux maladies transmissibles, à la mortalité maternelle et à la malnutrition. Grâce à ces informations, des mesures communes peuvent alors être prises; par exemple, la fumigation pour la dengue.

 

Le système de communication utilisé par TSF  repose sur un ordinateur et une carte GSM pour créer un serveur central d’envoi de communications. Une fois installé, le programme permet d’échanger des messages avec un grand nombre d’interlocuteurs via les téléphones portables. Equipé d’un mobile par TSF, chaque établissement de santé peut envoyer différents types d’information par SMS, sur la base de formulaires pré-remplis. Des formulaires ont notamment été préparés pour le suivi de la dengue, du H1N1 (grippe aviaire) et des grossesses. Le système est particulièrement efficace pour faire face aux épidémies récurrentes dans la région, aux maladies transmissibles, et aux taux élevés de mortalité maternelle et de malnutrition. Avec ce partage d’information, des mesures communes peuvent être prises ; par exemple, la fumigation contre la dengue.

 

Interrogée sur ce système, le Dr Ligia Aragón, Responsable de la surveillance épidémiologique du SILAIS Managua,  a affirmé: "Ce service nous a été très utile au moment de l´épidémie de dengue en 2009-2010. Aujourd´hui, ce service permet une communication indispensable, à un coût très faible avec les unités de santé. Il a également été utilisé pour la recherche de patients qui abandonnent l´hôpital: leur vie dépend de ce service. Dans ce type de situation, nous contactons par SMS le centre de santé local afin qu´ils nous aident à localiser le patient et que celui-ci puisse recevoir les soins nécessaires."

 

Au-delà de la coordination des mesures de réponse, ce système permet de générer des cartes interactives de suivi épidémiologique avec Google Earth. Enfin, les gains économiques sont considérables pour le SILAIS qui jusqu’alors établissait ses rapports sur la base d’échanges téléphoniques de très longue durée. Selon le Dr Ligia Aragon, une information à caractère urgent devant être transmise à 30 personnes pouvait coûter 79 dollars et durer 4 heures. Aujourd’hui, en quelques clics, l’information peut être envoyée pour un coût approchant les 2 dollars.


Entre janvier 2010 et février 2012, 17 199 SMS ont été échangés entre le SILAIS et les unités de santé (6% étaient des formulaires et 94% des messages textes). 10% des 16 167 messages textes concernent les réunions médicales, 25% les évaluations des maladies virales sur le terrain et 18% la localisation de patients. De plus, 8% des formulaires envoyés traitent de la surveillance des penumonies et 7% de la surveillance de la dengue hémorragique dans les unités de santé.

 

Pour en savoir plus sur nos activités avec le SILAIS de Managua, nous vous invitons à lire notre présentation ici.

 

capacitacionIMG 1394 PhotoRedukto

capacitacionIMG 1480 PhotoRedukto














Participation aux actions de réduction du taux de mortalité maternelle dans la région de Jinotega

 

Le taux de mortalité maternelle au Nicaragua est de 170 pour 100 000 naissances, et le gouvernement s’est engagé à réduire ce taux de 75% d’ici 2015. Dans le cadre de ce programme, TSF a été sollicité pour établir un système de suivi épidémiologique de la mortalité maternelle dans la région de Jinotega. La région de Jinotega est une zone montagneuse isolée du nord du pays.

 

28 établissements de santé et un hôpital ont été identifiés pour rejoindre le programme. Dès le lancement du projet en janvier 2011, TSF a fourni un téléphone portable à 10 des unités de santé ; tandis que 19 autres ont été équipées par le SILAIS. Par ailleurs, 13 formulaires ont été créés, en collaboration avec les centres de santé et le SILAIS, pour établir des rapports analytiques. Afin d’accompagner le SILAIS dans cette nouvelle organisation, des formations ont été délivrées en mars 2011.

 

Ainsi, dès avril 2011, le personnel des différents établissements a pu utiliser l’application pour échanger des données. Pour cela, de simples formulaires prédéfinis sur les mobiles sont remplis, collectant par exemple des informations concernant la morbidité, la mortalité, le transfert de patients en urgence, les stocks de médicaments, la surveillance des niveaux de chlore (dans les puits d’eau potable), les activités des centres de santé ou encore l’absentéisme des femmes enceintes aux rendez-vous médicaux.

 

Entre avril 2011 et février 2012, 3 198 SMS ont été échangés entre les établissements de santé : 1 628 formulaires et 1 570 messages textes. Parmi les 1 570 messages textes, 83% concernent le Service de Surveillance Epidémiologique, 15% le Programme d’Attention pour les Femmes, les Enfants et les Adolescents et 2% d’autres projets. Par ailleurs, 65% des formulaires envoyés concernent le Service de Surveillance des Maladies Diarrhéiques et 10% la Surveillance de la Mortalité Maternelle, Périnatale et Infantile.


En s’impliquant dans la lutte contre la mortalité maternelle auprès du Ministère de la santé du Nicaragua, TSF participe au 5ème Objectif du Millénaire pour le Développement, fixé par les Nations Unies. Le système mHealth constitue un outil indispensable à l’échange de données vitales, susceptible d’être étendu à de nombreux autres départements dans le pays. Il est à noter que les formations offertes par TSF aux utilisateurs ont été un facteur clé pour le succès du projet.

 

capacitacionIMG 1539 PhotoRedukto

Fotos-0041web