DERNIERES INFOS
TSF au Myanmar : sessions de formation sur l’application mHealth

 

TSF s'engage pour une maternité plus sûre au Myanmar


Infographie mhealth myanmar.pdfLes zones isolées du Myanmar souffrent d’un manque de professionnels de santé qualifiés dans l’accouchement des futures mères. Cette insuffisance est souvent dangereuse pour les femmes enceintes et peut causer des complications pour les mères et les enfants durant la grossesse. Les sages-femmes auxiliaires ont besoin du soutien de travailleurs institutionnels ainsi que du gouvernement du pays afin d’être en mesure de mener au mieux leurs pratiques.


Sensible à l’amélioration des conditions de santé maternelle ainsi qu’au Millenium Development Goals des Nations Unies, Télécoms Sans Frontières, en collaboration avec PU- AMI (Première Urgence - Aide Médicale Internationale), met en œuvre une solution software pour mobiles spécialement conçue pour résoudre deux des plus grands problèmes rencontrés dans le travail quotidien des sages femmes auxiliaires :


• Le manque de soutien quotidien;
• La non-fiabilité des données médicales qui entravent le suivi et la surveillance des patientes.


TSF développe une application mobile pour guider les sages-femmes auxiliaires lors des consultations prénatales. Les données médicales seront recueillies sur des smartphones et seront ensuite envoyées à travers le réseau de télécommunications mobiles à un serveur de données où toutes les informations essentielles seront centralisées.


Ce système permettra de produire et d’analyser des rapports de données médicales structurés, précis et exacts qui seront analysés par les professionnels de santé. Ainsi, les soins de santé seront optimisés et les mères et futures mères qui en ont le plus besoin pourront en bénéficier.

 

Cette application étant désormais opérationnelle, TSF débute une série de sessions de formation dont la première a eu lieu fin Juin. Ces cours accueillent un total de 40 sages-femmes auxiliaires et salariées : à terme, le but est de maitriser l’application et d’être capable de l’utiliser en totale autonomie une fois sur le terrain.


P6240230

 

L’application traite chaque patiente au cas par cas et permet aux sages-femmes de créer un profil personnalisé pour chacune d’entre elles. Les sages-femmes sont ensuite guidées à travers différentes questions concernant la grossesse de leurs patientes (douleurs, symptômes, maladies…). En fonction de ces différents paramètres, l’application établit un diagnostic et des recommandations médicales. 


Ce projet a pour but d’améliorer les conditions de travail des sages-femmes auxiliaires locales en optimisant la surveillance de la grossesse de leurs patientes ainsi que le diagnostic de maladies telles que le paludisme qui menacent les patientes au Myanmar.

 

 

 

Notre ingénieur sur le terrain témoigne :


« Il y a encore beaucoup de travail à fournir avant d'avoir un système de santé efficace pour tous ici au Myanmar. Les contraintes sont multiples, mais les volontés sont présentes et partout des initiatives innovantes se montent pour améliorer la situation. Dans un pays ravagé depuis des décennies par les guerres interethniques, aux accès difficiles, faire transiter des dossiers médicaux informatisés de façon sécurisée et fournir une assistance à distance au personnel médical rural est en soi une petite victoire. »