DERNIERES INFOS
Formule 1 - Grand Prix de Monaco

L’écurie de Formule 1 AT&T-Williams a porté les couleurs de Télécoms Sans Frontières lors du Grand Prix de Monaco du 13 au 16 mai 2010.

GD5D5781Le logo de TSF est apparu sur la formule 1 AT&T Williams FW32 avec la mention « Présenté par AT&T ». Ce soutien est à l’initiative de l’entreprise AT&T, partenaire de TSF depuis 2003. La présence du logo de TSF sur la monoplace de l’écurie britannique a apporté une visibilité exceptionnelle à l’organisation durant cette course qui a accueilli plus de 200,000 visiteurs et sera vu par plus de 56 millions de téléspectateurs dans le monde.

Jean-François Cazenave, Président et co-fondateur de TSF, a accueilli cette opportunité unique avec enthousiasme: « AT&T nous soutient depuis longtemps. Leur soutien, et celui d’autres entreprises mondiales, est très important pour notre organisation, dont la mission est de permettre à ceux qui sont dans le besoin de communiquer. Cette opportunité de donner une visibilité à TSF au niveau mondial est une chance fantastique ».  
« En situations d’urgence, les personnes affectées ont besoin de communiquer – pour avoir de l’aide, un toit, faire savoir à leurs familles et à leurs amis qu’ils sont sains et saufs. C’est pourquoi l’organisation Télécoms Sans Frontières est si chère à nos cœurs », a souligné Tom Regent, directeur d’AT&T pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique. « Nous soutenons TSF depuis de nombreuses années et l’esprit de cette organisation est le même que celui qui fait avancer AT&T – relier les hommes grâce à la technologie. »

Au début de l’année 2010, en réponse aux tremblements de terre qui ont dévasté Haïti et le Chili, TSF a déployé des équipes de spécialistes en télécommunications d’urgence dans les zones affectées. Celles-ci ont mené des opérations de téléphonie pour aider les victimes à contacter leurs proches et ont soutenu, jour  après jour, l’ensemble de la communauté humanitaire.

Depuis sa création en Juillet 1998, TSF a conduit des missions d’urgence dans plus de 55 pays et soutenu plus de 550 organisations et des centaines de milliers de victimes.