DERNIERES INFOS
Télécoms Sans Frontières a 10 ans

Il y a 10 ans, naissait la première organisation humanitaire spécialisée en télécommunications d’urgence, l’ONG Télécoms Sans Frontières (TSF).


L’idée de TSF est née d’un constat simple, fruit de nombreuses années d’expérience dans l’humanitaire généraliste. Au cours de missions effectuées en ex-Yougoslavie ou au Kurdistan pendant la 1ère Guerre du Golfe, ses fondateurs ont pris conscience qu’il existait, au même titre que l’aide médicale ou alimentaire, un réel besoin en télécommunications. Ces conflits entraînaient des déplacements massifs de populations, séparaient des milliers de familles et aucune structure n’avait été prévue pour permettre à ces personnes de renouer le contact avec leurs proches.

 

tsf receptionA chaque fois que les fondateurs de TSF quittaient des camps, les réfugiés leur tendaient un petit papier avec un numéro de téléphone et leur disaient : « Quand vous rentrerez chez vous, appelez ma famille et dites leur que je suis vivant, que notre oncle a été tué mais que ma fille est en vie et que nous sommes dans ce camps. » Les fondateurs de TSF, Jean-François Cazenave, Monique Lanne-Petit, Robert Chassagnieux, François Meyer, Christiane Constant, Daniel Nataf et Guy Hodet ont alors investi dans leur premier téléphone satellite et l’organisation fut créée en juin 1998.

Au fil des premières missions de TSF, il est ensuite apparu que les équipes de secours dépêchées sur place étaient elles aussi confrontées à un manque similaire, éprouvant des difficultés à coordonner leur action dans des zones où les réseaux de communications étaient souvent saturés ou détruits. TSF a donc ouvert son premier Centre Télécoms à disposition de tous les acteurs humanitaires en 2001, à Mazâr-e charif, au Nord de l’Afghanistan.

« Sur les crises humanitaires, il existe un besoin urgent pour de la nourriture, de l’eau, des abris, des médicaments. Toute cette aide ne serait pas possible sans des moyens de communication fiables déployés rapidement. Notre rôle est d’aider les autres organisations à sauver des vies et de soutenir directement les victimes », a déclaré Monique Lanne-Petit, Directrice Fondatrice de TSF.

TSF a aujourd’hui un rôle essentiel dans le renforcement de la coordination et de la communication en déployant des Centres Télécoms dans les 24 heures après l’annonce d’une crise. Ces Centres offrent des connexions Internet haut débit, des lignes téléphoniques et fax et tout l’équipement informatique nécessaire à une cellule de crise sur le terrain. TSF utilise des équipements légers, à la pointe de la technologie, et déployables en quelques minutes n’importe où dans le monde, même dans les conditions les plus difficiles. Grâce à trois bases opérationnelles, les équipes de TSF sont prêtes à intervenir 24h/24, 7jours/7.

L’événement marquant les 10 ans d’action humanitaire de TSF s’est déroulé le 29 juin au Centre Technique National Fernand Sastre de Clairefontaine -le Centre d’entrainement de l’équipe de France- en présence des entreprises et partenaires institutionnels de l’organisation.


Une exposition retraçant l’histoire de TSF ainsi que la réplique d’un déploiement en situation d’urgence ont été présentés aux invités. Le 29 juin a également eu lieu l’IT Cup, le tournoi caritatif de football des entreprises du secteur des nouvelles technologies. Chaque équipe verse un droit d’entrée en fonction du chiffre d’affaires de l’entreprise et les fonds collectés sont ensuite reversés à une association inscrivant les nouvelles technologies au cœur de ses projets. Pour la troisième année consécutive, TSF a été choisi comme bénéficiaire. Les éditions 2006 et 2007 ont déjà permis de collecter près de 100 000 euros de recettes pour TSF pour financer l’ouverture de Centres Communautaires au Niger et au Nicaragua. 42 équipes ont participé à l’édition 2008 et les fond collectés serviront à la mise en place d’un projet de soutien à 4 cliniques œuvrant auprès des réfugiés Birmans à la frontière entre la Thaïlande et la Birmanie.

Depuis 1998, TSF est intervenu dans plus de 50 pays sur les 5 continents au bénéfice de plus de 500 ONG et de millions de victimes de crises humanitaires. Depuis 10 ans, grâce à ses 3 bases d’intervention de France, du Nicaragua et de Thaïlande, TSF est en moyenne opérationnel sur le terrain 350 jours par an. Suite à la reconnaissance internationale de l’importance des télécommunications en situation d’urgence, TSF est devenu, en septembre 2002, partenaire Télécoms de l’Office d’Aide Humanitaire de la Commission Européenne (ECHO) et a mené sa première mission sous mandat européen en Irak entre avril et octobre 2003. En Octobre 2006, TSF signe le premier partenariat entre une ONG et les agences des Nations Unies, OCHA et UNICEF et est nommé « Premier intervenant » dans le cadre du Cluster des Télécommunications d’Urgence des Nations Unies.

Télécoms Sans Frontières souhaite remercier ses partenaires Inmarsat, la Fondation du Groupe Vodafone, la Fondation des Nations Unies, Eutelsat, AT&T, Cable & Wireless, Vizada, l’IT Cup et le Conseil Régional d’Aquitaine, d’avoir permis à un groupe de bénévoles de poursuivre leur action humanitaire et de créer une organisation devenue une structure professionnelle, aujourd’hui la première organisation non-gouvernementale spécialisée en télécommunications d’urgence. Il reste cependant encore tant à faire notamment dans les domaines de la prévention et de la préparation aux urgences ainsi que dans le développement. Les télécommunications ont en effet un rôle essentiel à jouer pour diminuer les effets des crises humanitaires et pour trouver des solutions à long terme. « S’il paraît naturel, depuis plus de trente ans, aux industries alimentaires et pharmaceutiques d’aider les ONG dans leurs actions humanitaires, avec le même engagement les industries des télécoms et des nouvelles technologies peuvent nous aider à sauver des vies », a ajouté Jean-François Cazenave, Président Fondateur de TSF.